more from
Freaksville Records

Les 400 Blowz de l'Enfant Pavé

by King Lee

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Jewel Case 4 pages Booklet

    Includes unlimited streaming of Les 400 Blowz de l'Enfant Pavé via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 20 days

      €5 EUR or more 

     

  • Full Digital Discography

    Get all 3 King Lee releases available on Bandcamp and save 35%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Menace 2 The World, Menace 2 Wallifornie, and Les 400 Blowz de l'Enfant Pavé. , and , .

    Purchasable with gift card

      €11.05 EUR or more (35% OFF)

     

1.
400 Blowz 03:28
400 Blowz King Lee présente les 400 Blowz de L’Enfant Pavé, les 400 coups…. Trop tôt autour de moi la mort s’est mise à rôder Mais j’ai prouvé qu’ils avaient tort aux gars morts d’OD Dégâts de vie, yo, des gars de villes, yo C’est l’envie, yo, du péril, yo Mais l’ennui, yo, c’est stérile Époque de sensations fortes Dans laquelle je deale Comme dirait Skain des doses de patience Les forces sont en présence Je veux partir d’ici bas avec comme seuls bagages Le Savoir et la Science, la Connaissance Ça y est j’ai le coup de barre Celui d’après l’euphorie Quand tu sais qu’en face y a plus de théorie Il n’y a que des codes barre Il n’y a que des codes barre L’Enfant Pavé présente les 400 Coups L’Enfant Pavé présente les 400, 400 Blowz J’ai dans la tête ces modèles inaccessibles Objets de convoitises Ils sont comme un extrait des tensions qu’on attise Toujours dans mes textes très proches de mes proches Prostrés, 400 Coups pour démontrer Que la vie c’est pas Strip-Tease Plus d’une fois la mienne m’a démonté Même si parfois aussi elle m’a flatté Dis-toi que le peu que j’ai je l’ai dégotté Avec ce qui est dans mes rimes, ça Personne peut l’ôter Dis-moi ou sont les coups de chance ? J’ai du passé à côté Et je ne crois pas que ce ne soit qu’un coup du sort D’où tu sors ça donne un sacré coup de main La vie, cette pute dans laquelle je donne des coups de reins L’Enfant Pavé présente les 400 Coups L’Enfant Pavé présente les 400, 400 Blowz Quand j’étais plus petit Je voulais faire écrivain Pas pour l’aspect divin, non Juste pour avoir plus de femmes que Simenon Et si la vie est une image, alors dessinons Comme à l’époque de l’histoire des plages urbaines Ou sinon, j’ai toujours cette obsession permanente De foutre un grand coup de pompe dans la merde ambiante Qu’est l’histoire des nations Verte est ma potion Mon antipoison 400 Coups, ma vie un condensé Ça m’a donné l’envie d’écrire dans la marge et de foncer Mais j’ai gardé la rage Comme quand un con invite ta femme à danser Mon parcours : une expédition Truffée d’infos en noir et blanc Comme quand la vie fait défaut Dans un film de Truffaut L’Enfant Pavé présente les 400 Coups L’Enfant Pavé présente les 400, 400 Blowz
2.
Ce que tu m’as appris (feat. Freddy Fuel) (King Lee) Il paraît que le deal il faut l'faire avec l’industrie Dis-moi ce que tu m’as appris, MC ? Dis-moi ce que tu m’as appris, directeur artistique ? C’est vrai que la tâche je la complique Mon idylle de cœur : ma musique Paraît que ça balance pas mal Ici et partout N’oublie jamais mon crew N’oublie jamais mon crew How we do Fake Thug peut-être Deerty Pimp sûrement Des mots j’ai le maniement Des armes le déploiement Alors arrête s’il te plaît tes boniments J’arrive au mic simplement Tu sais c’est L’Enfant Tu sais c’est L’Enfant Selon les réalités Tout peut être différent Déjà Platine Pas encore Diamant Nos rimes c’est sûr sont des référents Des référents Reste conscient Starflam répond présent Depuis toujours, depuis longtemps Deerty Pimpin Style… (Freddy Fuel) Au mic je fais flippé, c’est le bordel ! J’ai baisé l’enroule, tu chies ta race T’es obligé de te taper Bruel C’est cruel, on va morfler L’Art-Tirail est précieux Mon Glock est pointé dans la gueule d’un curé Recommence tout du début Sorry mec tu me fais rigoler J’essaye de nier l’enroule Mais t’es grillé comme un flic qui se shoote en cachette J’ai niqué des keufs J’ai tapé ton frère ZX-8000 des Kicks dans la gueule pour 2000 International , je suis convoqué au Forem Avec mon prochain chômage j’achète un gun Et carton plein pour le fun (King Lee) Je fais du rap avec ceux qui passent chez moi Qu’est-ce que tu en penses Recto ? (Freddy Fuel) Ben pourquoi pas ? Si j’ai l’occase de remettre quelques personnes en place R-E-C-T-O, tu prends dans ta gueule T’as bu 4 bières tu perds ton portefeuille Reste conscient Starflam répond présent Depuis toujours, depuis longtemps Deerty Pimpin Style…
3.
Deerty Pimpin Style Deerty Pimpin / Deerty Pimpin Style Faites place pour mon univers King Lyrics on the Mix Qu’est-ce que tu croyais ? Appelle-moi MC Gulliver Tu veux du style ? Je t’en donne du sale Deerty Pimpin Et ouais ma culture c’est le Bling Bling Je rêve de grosses putes qui me feraient du lard Comme ça, pour rien pour l’amour de l’art Dare-dare je tire une croix sur mes rêves de moutard L’Enfant devenu King comme les JNC Aka Le Msékisé n’a plus de temps pour penser Pas assez pour dépenser Pressé par les euros, les dollars Pressé comme tous, comme le citron Prêt à tout pour faire des ronds J’ai la positive attitude Dans l’action, j’investirais des actions sur ton fion Crois-moi, sois sur, accepte ma proposition C’est la Deerty Pimpin Solution Deerty Pimpin / Deerty Pimpin Style Enter in my own chapter Le projet est net et clair Dans ce biz de putes Je veux maquer salement Que ça dispute lyricalement La musique j’y ai mis tellement Que je peux te dire quand elle ment Tout seul sur ce coup Dans mon trip Tes histoires je m’en fous royalement Moi aussi je veux mon grand appartement Mais à quoi ça sert Quand tu retournes à la poussière Ouais, peut-être à ce qui vient derrière J’y ai jamais pensé Trop préoccupé par hier Je voudrais faire dans la bitch Plutôt que dans la politique Est-ce meilleur ? Est-ce pire ? En tout cas ça m’inspire Je ferais dans la Real TV Première compagnie de putes Ca créera l’envie Pendant les Prime on les bute J’aurai Endedur sur le coup Tracasse ils seront plus mous Faut dire le coup est sûr ! Deerty Pimpin / Deerty Pimpin Style Pourquoi tu chantes alors que tu n’es qu’une pute ? Abrège mes souffrances , plus dure est la chute Ton chef de produit travaille pour moi Mais ouais c’est lui là-bas Au coin de ta rue, c’est ça Dans cette industrie musicale Le Deerty Pimpin Style ça fait mal ! Aie aie aie , protège ton Empire Mes grosses ont la dalle Protège tes buildings, on bosse sur les failles Tu sais au mic L’Enfant te parle Au goût du jour : la lutte des classes Tu connais ? Ça te dit quelque chose ? Mais ouais plutôt mal ça passe, je sais J’ai plus qu’à pimper mais j’ai même pas de ride….. Deerty Pimpin / Deerty Pimpin Style Yes we love to pimpin Deerty Pimpin
4.
Electro-Glaçon (feat. THX 1983) Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe (King Lee) Dur de résister sans riposter Vas-y balance sur la piste et Kiffe la prod de THX Live from LTC Un coup de plus Un goût de plus La nécessité, le thème Pas de son pour les gugusses Mais de la vibe même pour les minus C’est du King Lee toi-même tu sais alors suce, suce ! Electro-glaçon, fiston Mets le son Faut que ça voyage Pas question de rester sage Alors que la vie nous met en cage Casse-cou et voies de garage Brise tout, voir le carnage J’ai la rage du bad trip Celle qui colle aux tripes Et tant pis pour l’équipe Le passé est mort quand l’amitié s’endort Alors sans remords, mords sur ta chique Et putain fout donc la peine dehors Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe (THX 1983) Tu kiffes la vibe we check at the point line Yeaahh that’s cool C’est pas guerre comme sur le pont de la rivière Kwai So, Shake that boot ! Pousse, Mousse Boyscouts too smooth In the groove give the juice You know the rules so keep that move C’est juste qu’on est pas au même stade Qu’on est pas commercial On converse pas mal Et on renverse des âmes Des ânes, des benêts frustrés par la vie Défenestrés comme des strèles en string Qui sortent au Ménestrel ou au Millé Me fais pas chier Donne-moi ma minestrone Les Minus en bas et moi sur mon trône Ne déconne pas, ne racole pas Raffole ça sa lopesa, loupe pas ça Full razade Mi casa es su casa Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe (King Lee) Trouves-tu ce son sucré ? Tracasse il est sous plastique il attend que tu crées Quel goût préfères-tu ? King Lyrics c’est vrai tue Ou plutôt sévère tue (THX 1983) C’est juste que j’ai envie de marquer Plus que mon temps plus que mon époque Dans un rap navré qui fait Un vrai épuisement de stock (King Lee) Toc Toc Ouin ouin bébé pleure Glaçons et chaleur Marqueurs de son Faiseurs d’electro-glaçon Enlève le plastic et suce le son (THX 1983) C’est tiré par les cheveux THX et Pavé c’est stylé par les deux No bullshit, juste un full strip Un good trip Ouais please, un double cheese Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe Ça prend la vibe, ça lâche la vibe, ça kiffe la vibe, ça donne la vibe
5.
L'enfant 03:31
L’Enfant Dis-moi, dis-moi, dis-moi, c’est qui sur le boum-boum ? (L’Enfant) Pas la peine, j’ai trop de peine à parler du passé Il paraît que tout se passe entre 0 et 6 ans : tout est joué Et le destin faisant, la vie passe en vieillissant Peu de repères pour moi, gamin Très vite l’appel de la rue, de ses chemins Descendre de nos collines pour le cœur de la ville Trop de choses pour nos yeux de gosses à l‘époque Le shit était déjà salement puni Puis les rentrées tardives, tu sais où ça finit Dur pour ma mère à la maison Seule à débattre entre un fils et notre survie Elle a fait son maximum et je suis devenu un homme Mais au microphone je reste : L’Enfant Dis-moi, dis-moi, dis-moi, c’est qui sur le boum-boum ? (L’Enfant) J’ai du grandir sans père Il avait laissé traîner son fils Pourtant quand je regarde en arrière J’ai évité les pires précipices Tenu tête aux mauvaises fréquentations À la tentation des pires vices Tous complices au début Car la défonce quand t’as pas grand chose est un but Puis très vite l’argent s’immisce Puis plus rien ne compte J’ai vu ça de près quand la came te dompte Comme un perpétuel état d’âme Je ne blâme rien ni personne Ne me plains de rien ni de personne Je constate en personne Je jette un regard sur ce que la mémoire me donne Quand je la mets sur "on" Y'a du bon, du moins bon Toujours des solutions Toujours sans effraction Derrière chaque enfant, il y a une mère et son affection Sauf quand les parents font défection Pensons-y tous et faisons attention Alors dis-moi…. Dis-moi, dis-moi, dis-moi, c’est qui sur le boum-boum ? (L’Enfant) Depuis toujours nos histoires d’orgueil Tournent souvent à œil pour œil Dent pour dent Nous sommes tous de vieux enfants Sans doute est-ce la passion qui nous met dedans Attitude puérile et des vies sont en péril Attitude stérile Dans la solitude des villes Combien d’enfants seuls façon Oxmo Avec des rêves de famille unie Qui se brisent face à la réalité et à ses maux Facile sans amour de ne jamais vouloir grandir Comme le Tambour et tous ces adultes en devenir Ont-ils oublié leur vieux souvenirs ? Faire un trait sur ses rêves de gosse Je crois qu’il n’y a rien de pire La vie d’adulte est triste à mourir Pourtant, enfant, la seule chose dont tu rêves c’est être grand Crois-moi, pourtant, tu auras tout le temps Je regrette ce temps où tu étais mort Il suffisait d’y croire ça faisait partie du décor Dis-moi, dis-moi, dis-moi, c’est qui sur le boum-boum ? (L’Enfant)
6.
7.
141 02:29
141 Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground Bongo Thugz Number One Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground King Lee is Number One Appareil et manufacture sans contrefaçon Toujours en rupture de toutes façons Bastons, bitures, fiston fissure 32 v'la l’agent émergent King Lee Rimes Sergent Concept et panoplie Traite-moi de communard Je fais du rap comme un art Athée et anar BT anti-connard Comme L’agent Smith face à l’élu T’es dismissed, tu comprends plus Bienvenu dans la Ligue, la conférence Ou ça dribble avec aisance Avec les mots , avec le sens 3 points d’avance Pourtant mort né Vu ma provenance Pourtant borné et sans nuance La rue, la reine, cette chienne fait la loi Lyrical roi dans l’arène C’est du one for one Track Producteur : Dj Mig One, One. Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground Bongo Thugz Number One Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground King Lee is Number One Natif de Cointe, berceau hip-hop à Liège J’avance ou j’abrège En tout cas j’assiège Avec ou sans consentement J’ai grandi dans le ciment Tu sais comment Le Bloc 9 C’était pas comme tu le dis forcément Notre propre folklore Fallait faire ses preuves Dans la piscine malgré le chlore Tu vois ce que je veux dire ? Hein ? J’ai la haine comme quand tu perds un un contre un Pour quasi rien pour un point One for one avec le sol J’y ai laissé le mien de poing One for one avec l’aérosol One for one avec ta console Ça te console Tes parents sont contents One for one je t’attends Alors... Ahahahahah Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground Bongo Thugz Number One Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground King Lee is Number One Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground Bongo Thugz Number One Dis leur qu’au mic c’est one for one Comme sur playground King Lee is Number One
8.
C’est du joli (feat. Self Service) (MC Volauvan) C’est important de trouver certaines choses belles C’est très important Certaines choses sont belles Même si elles sont sales L’Océan reste beau même si t’as pissé dedans Les gothiques trouvent ça beau leur chambre tapissée de sang L’ego-trip c’est beau si c’est moi qui le vante Les boutiques sont chics si sont Self-Service Les motifs imprimés pour les émotifs en premier Les moitiés sont comblées si elles sont aimées Les bouteilles c’est cool si elles sont pleines Les plaines de jeux sont vides Si elles n’en valent pas la peine Les peines sont ridicules si elles s’avèrent être vaines Les pièces deviennent minuscules si la dépression y règne (King Lee) Tu rigoles…. Autant le prendre avec ironie Tant de crimes commis Au nom de dieu sait quelle patrie ? Dieu toucherait-il une commission ? Sur l’exploitation des hommes Ca semble être un bon filon Encore une immense question Sans réponse ou c’est tout comme Le Paradis est une agence de com’ Mais au fond quel avenir nous prépare ce passé ? Je crains qu’il en dise trop ou bien pas assez Gens de couleurs et politiquement correct Il est toujours fécond le ventre immonde Ça c’est du Bertolt Brecht Évangélistes et gourous de secte Tout ça annonce le règne des insectes Le quart de neg, 2-0-0-7 King Lee – Self Service King Lee – Self Service paraît que c’est du joli, joli, ooooww King Lee – Self Service paraît que c’est du joli, joli, ooooww (THX 1983) C’est du beau, tout frais, tout neuf Comme le Pont pas comme mes pompes Dévisager, transfigurer l’art du paraître Avec celui du mal-être qui ne s’estompe chez certains Mais j’erre, pinte des verres de vin Et me sers, peins les murailles, ça déraille C’est moyen, mais c’est les moyens Même si tu railles Pour les canailles qui voulaient du Self King, tiens Bon, OK c’est bon ,non désolé, c’est non C’est con, au fond dans leur réponses Il y a un profond manque de sens profond Trop fondent au soleil attirent ensuite des mille pattes Des cochons d’Inde, des mouches et des abeilles C’est du joli comme les abysses Ou ordonner, les ordonner les abscisses Et faire que ça paye Du joli comme quand on voit tout quand tu t’abaisses Ou que t’as laissé ouvert ta braguette Tes erreurs, ta maladresse T’as la paresse, Tonnerre de Brest Femelle adresse Tout n’est pas si facile avec ta petite amie Ses petites manies, ses caprices, ses litanies C’est ce qu’il m’a dit Puis tout ce qu’on dit aussi C’est le ponpon si tu savais C’est trop, j’en sais trop Et je ne peux rien dire, navré Loin de braver, proche de moi-même Xavier Pour beaucoup insondable Un peu de sable, beaucoup de gravier Ah bein ça avec moi c’est pas gagné Si tu comptais t’épargner Dérision, ironie, illusions épinglées Au vent comme tes singlets King Lee – Self Service paraît que c’est du joli, joli, ooooww King Lee – Self Service paraît que c’est du joli, joli, ooooww
9.
09 02:24
10.
Mr. Looser 03:37
Mr Looser Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Honneur perdu, la compète est ardue Les battles, le freestyle C’est comme les femmes Une de perdue, dix de gagnées Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner C’est triste à dire mais la bonne volonté ne suffit plus C’est pas peu dire pourtant qu’ici il y a plutôt trop de surplus Si tu demandes au FMI, c’est sûr qu’il nie Sale manie du pouvoir Je suis celui que tu ne peux pas prévoir Et yo, sois sûr je ne demande qu’à voir Et plus loin dans l’espace si tu regardes Il n’y a que le temps qui passe Oooh Ooh Oooh We all loosers baby, Oh Yeah L’avenir est bien dark sans soleil Frère humain, dés lors tous pareils Alors, accepte que ta compète est dérisoire Dis-toi que ton sort est provisoire Tes efforts sans espoir Face au sort qui nous est réservé Nous sommes tous des loosers nés Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Honneur perdu, la compète est ardue Les battles, le freestyle C’est comme les femmes Une de perdue, dix de gagnées Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Ici c’est comme LA mais sans Sunshine Et nothing is fine Liège Tox City Style La loose est dans les rues Sans doute la rage s’est perdue Faut dire que l’avenir est sombre Dans l’ombre de Cockerill Plane le manque de la prime Ici on grandit avec la déprime J’ai vu ma mère planer sous Prozac Ça m’a donné l’envie d’essayer le Crack Mais non je rigole c’est des craques Et la caisse claire claque La mort des proches rend patraque Matraques et collégrame Écoute mon télégramme, écoute mon programme, yeah We know Au menu sexe pouvoir et monnaie We know C’est ça le destin d’humain looser né Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Honneur perdu, la compète est ardue Les battles, le freestyle C’est comme les femmes Une de perdue, dix de gagnées Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Autour de moi depuis toujours Les pages ont tourné, les straffs ont tourné Dans mon frigo il y a du lait qui a tourné Et sur le beat "fly" je vais t’emmener Laisse-toi guider par le bout du nez We know all of it Par manque de chances Ou par manque de veines Différences de chances Différences de peines We know all of it Tonton pourquoi tu tousses ? T’as ton armée du chahut Moi et ma génération perdue Capitaine Crochet est à nos trousses Et j’ai même plus la frousse Malgré son gun et sa housse Fils de pas grand chose On se contente de rien Alors écoute-moi bien [Scratches : I Know I am down] Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Honneur perdu, la compète est ardue Les battles, le freestyle C’est comme les femmes Une de perdue, dix de gagnées Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Honneur perdu, la compète est ardue Les battles, le freestyle C’est comme les femmes Une de perdue, dix de gagnées Je suis de la génération looser né Peut-être car j’ai pas envie que la monnaie Commence ma tête à faire tourner Oooh Yeah, Oooh Yeah [Scratches : I Know I am down]
11.
12.
On The Ground Pour les breakers qui restent debout On The Ground Ça vient direct de back in the days Underground Style, Battleground Style Tatami version, electro session Au mic sans procession King Lee fout le son Pour le dancefloor c’est ma potion Alors s'te plaît, je t’en prie sers toi à foison En 84, j’avais 12 ans Sydney plein l'écran Jeune, impatient Une passion Sûrement, une culture sûrement On The Ground par le Ground C’était un mouvement Et puis le temps passant Le Move ment comme dirait Burak Y'a ceux qui craquent, y'a ceux qui claquent Y'a ceux qui breakent, y'a ceux qui graffent Y'a ceux qui rappent, y'a ceux qui tagguent Aujourd’hui reconnu par tous Chacun sait ce qui au fond de lui le pousse À aller de l’avant Respect aux B-Boys du sol combattant Nique les Toys Pour les breakers qui restent debout On The Ground Ça vient direct de back in the days Underground Style, Battleground Style Le Style est cher peu importe la discipline Accroche-toi à tes rêves même si le manque mine Plus facile à dire qu’à faire je sais Difficile comme tourner sur sa tête sans bonnet B-boy, tu connais ? Peace à la gare du Palais Faut du flow pour tes phases Tracasse je mets les gaz Soyons kamikazes et sortons de nos cases Je donne le départ J’oublie personne Chacun aura sa part Laisse-moi convaincre le dancefloor Qu’au micro je peux frapper fort Si fort que tu pètes une case Six Steps et ça enchaîne grave C-Walk et ça se déchaîne grave Now Freeze… Pour les breakers qui restent debout On The Ground Ça vient direct de back in the days Underground Style, Battleground Style Les cercles se forment Et le monde se transforme Y a plus qu’à casser les formes Et puis ce sera énorme Trop dedans depuis tout petit Street Dance ébloui Très vite le moonwalk m’a séduit Puis j’ai poursuivi J’ai choisi la voie des MCs Sûrement pour les rimes et l’infini Les Bridges aussi Alors écoute celui-ci : On The Ground we love to dance On The Ground we love Encore 7 mesures à tenir Quoi que tu fasses tiens la pose Sois indulgent envers moi et ma prose Après tout je ne suis qu’un vieux perpète Mais j’ai kiffé le hip-hop direct Alors faut que ça pète Big up aux Flashbreaks Jorge, Samir et Mohammed JNC, NCA Qu’est-ce qu’il y a ?? Pour les breakers qui restent debout On The Ground Ça vient direct de back in the days Underground Style, Battleground Style
13.
Depuis le temps Depuis le temps que ça pose Depuis l’époque des skins et des keupons C’est la génération qui arrose Grisaille réaction Années 80, Malédiction Squat, beu et bière Genèse de la guerre des nerfs Depuis le temps que ça pose [X 2] Dans mon flow d’adolescent, laissant Quittant ce monde lisse et puant Et puis la révolte dans le son La révolte dans le sang Beaucoup d’infos sur le chemin du rap conscient Connais tes classiques et apprends d’où tu viens Fais honneur à ta musique Peut-être te le rendra-t-elle bien La vie est une leçon, apprend la bien Actes et conséquences En prison pas de grandes vacances Qualificatifs en tous genres Pour une science intense Mes pas sur l’asphalte hurlante Eighties décadentes, bêtise et mort lente Fatigue dur de se détendre Mémoire noire des pertes dans les rangs des potos Ne pas croiser, croire la came trop tôt Mais plutôt grisaille réaction Révolte et Action Grisaille réaction Révolte et Action Depuis le temps que ça pose Depuis l’époque des skins et des keupons C’est la génération qui arrose Grisaille réaction Années 80, Malédiction Squat, beu et bière Genèse de la guerre des nerfs Depuis le temps que ça pose [X 2] On dirait que les Croisé vont nous la refaire Qui aurait pu prédire Qu’il y aurait sûrement pire Donne-moi tes euros Aussi vieux qu’un OG gros Sur un son qui me fait le coeur gros Tant d’images remontent à la surface Jeunesse scandaleuse, enfant de la populace Big up à Jack, La Galère est toujours un peu dans la place Dans ce rap et dans tellement de plaques Tracasse les graines furent semées Plantées puis consommées Et même après tant d’années Personne n’a oublié Qui vers 83 étaient vraiment les rois Depuis le temps que ça pose Depuis l’époque des skins et des keupons C’est la génération qui arrose Grisaille réaction Années 80, Malédiction Squat, beu et bière Genèse de la guerre des nerfs Depuis le temps que ça pose [X 2] À l’abri du climat sur la terre Après trop de trafic nucléaire Parti pris pour la douleur Plus question de Parti Pris Pour la Couleur L’humeur des années 80 était bien sombre Chacun s’en souvient Est-on dans ces décombres ? Partout la guerre revient Partout la guerre abonde Et si l’ONU intervient Georges Bush les gronde Regarde l’état du monde Dis-moi si tu lui donne ta confiance Comme moi tu sais le pouvoir c’est l’audience Ou plutôt la finance Perpétuelle séquence À croire que rien ne change Que personne ne pense À croire que rien ne change Que personne ne pense Qu’est-ce t’en penses toi au fait ? Moi je me dis que ça empire Que l’Empire s’étend depuis, depuis... Depuis le temps que ça pose Depuis l’époque des skins et des keupons C’est la génération qui arrose Grisaille réaction Années 80, Malédiction Squat, beu et bière Genèse de la guerre des nerfs Depuis le temps que ça pose [X 2]
14.
L'hémoragie 02:37
L’hémorragie Ok Pavé back on the track Version King Lee crack Attentat rap Electric boogie, Black Crew Liège City View Attends-toi à entendre parler de nous Même la corde au cou Barèmes , impôts, problèmes trop tôt Le sort tôt se dévoile Dilemme, beaucoup mettent les voiles Tous blêmes, calés sur la toile Carence, préjudices Chacun sa route, c’est le mêmes qui glissent Electric Boogie, cyber Europe Dans mon temps, dans l’époque J’ai la rime qui choppe On trinque baby Electric Boogie Big up Homie Wil B T’inquiètes Kid Pee s’occupe de Liège Tox City Nos vies denses font face aux évidences Alors danse sur cela, ceci Point zéro, instant fractal Détails, Electric Boogie Amène le gâteau, éteins les bougies Scratches Bridge : Prends le temps de dire Pardon Prends le temps de dire… La différence à faire Si la différence ‘affaire Pas plus de chance à la dernière Gare à la syncope frère Mathématique fractale Style Rap Batailles et claps Le Business s’éclate Blattes et cafards attendent leur heure Hémorragie, Electric Boogie Ternir les pages Pour une vie sans couleur Dérapage sans moteur En direct de tes écouteurs Hémorragie de phases Gonflée de vrai et de base Meeting et directives Marketing et tentatives Déclinent le schéma bien rectiligne Du truc qui s’immobilise Bling Bling C’est ça Darling kiffe le son du Lee King Improvise et vise juste Suce c’est coutume Sous ma singing plume Hume et déguste Cuvée 80 B-E-A-T , P-E-T Bloc 9, toi-même tu sais Hip Hop et JNC L’Enfant Pavé aka King Lyrics MC entrepreneur Saisis propos et teneur [Scratches] Prends le temps de dire pardon Prends le temps de dire c’est déjà bon Prends le temps de dire pardon Prends le temps de dire c’est déjà bon [Scratches]
15.
La Fin de la Nuit (feat. Capture) Mes yeux se couchent et le jour se lève On dirait la vie d’un rêve Nenni, nenni C’est la fin de la nuit Mes yeux se couchent et le jour se lève On dirait la vie d’un rêve C’est la fin de la nuit J’avais traîné ma flemme ce soir-là D’un bout à l’autre d’une nuit qui n’en finissait pas Décibels, bières et demoiselles La nuit m’entraînait dans ses ruelles Toujours plus loin, elle paraissait sans fin J’avais pourtant l’âme triste Comme perdu sur la piste Déglingué parmi les fumistes Sur mes épaules, le poids du monde Comme Christ Nuit noire d’errance Je cherchais l’espérance Dans la file pour une danse Le sens de la vie, la fin de la nuit Oooww tout pour être abruti Alcool et bain de minuit Kid Pee c’est sur King Lee Lyrics, bouts de vie au goût d’eau de vie Qui me dit ce qui m’attend ? Bientôt la fin de la nuit Alors je m’échappe en solitaire Et toujours plus de derniers verres Rythme effréné, cadence infernale Bataille de beuveries Partout autour de moi des gens qui rient...Ooooowww… Ça y est j’ai l’œil rouge Il est temps que je me bouge Tant pis je remets une couche Tiens, c’est quoi ce truc ? Ça a l’air toujours ouvert Cette nuit feu vert Pour ma tournée des grands ducs Mes yeux se couchent et le jour se lève On dirait la vie d’un rêve Nenni, nenni C’est la fin de la nuit Belote et rebelote J’ai franchi la porte Avec une bande de potes Ça se passe on dirait Ici ça se frotte Moi c’est mes yeux que je frotte Trop tôt ou trop tard Difficile question pour un fêtard Quand il se fait tard We be clubbin Sans guide du routard Pavé moutard En capture We be clubbin Dans la contre-culture Depuis toujours en rupture Rap mouture Hip-hop stature J’ai la rime d’envergure Mais trêve de plaisanterie Je voudrais savoir comment ça se passe ici Alors crie fort C’est King Lee rap gore Rappel 10 encore et puis tous morts Selon Al Gore Mes yeux se couchent et le jour se lève On dirait la vie d’un rêve Nenni, nenni C’est la fin de la nuit Yess we love to party / Deerty Funky party Yess we love to party / Deerty Funky party Yess we love to party / Deerty Funky party Rythme effréné cadence infernale Ça y est ce coup-ci je pige que dalle J'ai des flashs en noir et blanc Tout paraît trop grand Titubant du dancefloor aux chiottes J'honore les schizos chypriotes Ça tourne au calvaire J'viens de me voir j'suis tout vert Puis rouge et jaune Indigène dans la faune Des heures et des cônes durant À présent plus rien n'est marrant J'ai l'impression d'être sur un catamaran Yess we love to party / Deerty Funky party

credits

released January 12, 2008

Recorded by Jérôme Heiderscheidt at Studio Ubik except 10 by JK at Fonck Studio and vocals on 2 & 11 by King Lee at Derrty Studio ★ Mixed by Jérôme Heiderscheidt at Studio Ubik except 10 at Fonck Studio ★ Mastered at Le Chênée Palace by JC "Master" Kremers & Fatal "Pro" B.

Dj Asfalte: cuts on 9, 10 & 14 ★ JK: drums on 3, 7, 10 & 11, guitar & synths on 10 ★ Christa: backing vocals on 1, 4, 5, 10, 12 & 15 ★ Justine: backing vocals on 10 ★ Julie Dehaye: keyboards on 3, 7 & 12 ★ Jérôme Heiderscheidt: bass on 3, 7, 12, 14 & 15, guitar on 15, additional production on 4, 11 & 12 ★ Philippe Mailleux: keyboards on 15.

Artwork by EARL & RVO ★ A & R: Miam Monster Miam for Freaksville Record

Booking and Management: pave[at]starflam.comwww.kinglee.be

[EN]

After being MC for Starflam in a previous life and asides from (excellent) acting performances in "Genova 1" and "Bloody niggers", Enfant Pavé has recorded his first solo album under a new funky moniker: King Lee.

With strong hiphop roots and a real writing craftsmanship, King Lee may as well put belgian rap on the map. Homemade electro sounds, funky jazz live sessions, old school hip hop beats produced by DJ Mig One (Starflam, Orishas), mutant pop soul vocals by Christa Jerome (Marc Moulin), punk rock riff samples, haitian music (with featurings by Ypoze and Youyou): an eclectic soundtrack for autobiographical tales, contemporary epics with asphalt and marijuana smell.

This sonic kaleidoscope reveals a true artist, an early member of international hip hop culture, part of the scene since the very beginning. The record sleeve visual art is by Paris based Earl and מייפל סטורי graffiti artist RVO. If MC François Truffaut was still among us, no doubt he would have been proud of these "400 Blows".

[FR]

Tombé dans la marmite hip-hop dès son plus jeune âge (il créé Starflam aux côtés e.a de Akro et Dj Mig one), Pierre Etienne (alias Pavé alias The King of Lyrics alias King Lee) est un artiste résistant, acteur atypique ("Genova 01", "Bloody Niggers") et survivant d’une scène rap belge toujours riche mais en survie constante depuis 20 ans.

Avec une base hip-hop très présente et une rare qualité d'écriture, ce premier opus impressionne par son éclectisme musical et l'énergie qu'il déploie à sortir le rap belge de son ghetto étouffant.

Electro bricolée, sessions live funky jazz, beats hip-hop old school puissants produits par DJ Mig One (Starflam, Orishas), pop mutante soulignée par la voix soul de Christa (choriste de Marc Moulin), sample de riffs punks, musique haïtienne (avec un featuring de Ypoze et Youyou) servent de bande-son à des récits autobiographiques autant qu'épiques, qui embrassent l'air du temps et du bitume dans un rond de fumée de marijuana.

Ce kaléïdoscope sonore célèbre véritablement l'éclosion de King Lee, personnalité singulière et hors-format : pionnier et pilier de la communauté hip-hop francophone en Belgique, créateur et acteur, activiste et grand amoureux de la scène hip-hop internationale et de sa culture protéiforme.

Sur "400 Blowz", la relève est plus que présente au featuring : Cupp Cave, DJ Asfalte, Capture, Recto, THX1983. La pochette est réalisée par l'artiste parisien Earl et le grapheur RVO.

Si MC François Truffaut était toujours en vie, il serait fier d'entendre les "400 Blowz" de l'Enfant Pavé !

[Quotes]

"Toutes les voies du hip-hop sont empruntées sur ce disque. Un disque qui part donc un peu dans tout les sens mais tout en parvenant parfois à surprendre l'auditeur féru de hip-hop Made In Belgium"
Rif Raf

"Le premier album solo d'un des Mcs de Starflam qui utilise un panel de sons issus du monde électro, jazz ou punk..."
Peps, Sud-Presse

"L'Enfant Pavé est susceptible de décocher à tout moment une flèche tordue, il garde toujours sous le coude une trouvaille qui fait mouche, une formule improbable, un belgicisme déroutant ou une allusion inattendue, au donjuanisme de Simenon ou au cinéma de Truffaut. Ça change de Scarface et on ne va pas s'en plaindre"
Kweb

"Saucé à la côte ouest avec mélodies et basse bien funky, joué live, l'album trébuche dans une production trop sage, peu importe, il reste l'essentiel, de l'énergie à revendre"
Jérôme Colin, Télémoustique

"Extrêmement varié le disque propose les diverses facettes du hip-hop de hier et d'aujourd'hui"
Gilles Syenave, La Meuse

"French language hip hop can be a notoriously hot and miss affair but there is absolutely no need to fret here, for this solo escapade proves as inspired as starflam's finest moments..."
The Bulletin

"L'enfant Pavé publie un album solo ou funk et hiphop partouzent joyeusement dans l'esprit de funkadelic"
Le Mad, Le Soir

"King Lee est black, métisse dans la nuit, fait des jeux de mots drôles, aime Simenon et n’aime pas Latex, nous trinquons, une fois, deux, trois, plein, plus que quatre cigarettes dans le paquet, stress, j’apprends qu’il est aussi comédien, “j’investirai des actions sur ton fion”, je ris, “biz de pute”, je bois, rencontre des Belges"
Bester Lang, Gonzaï



Catalog number : FRVM15
Catalog number CD : FRVR15
℗ Freaksville Music
© Freaksville Publishing
www.freaksvillerec.com

license

all rights reserved

tags

about

King Lee Liège, Belgium

After being MC ("L'Enfant Pavé") for Starflam in a previous life - and aside excellent acting performances ("Genova 1" and "Bloody niggers"), King Lee appeared in 2006 with smashing new material and the purpose to replay Hip-Hop productions on stage with real instruments. ... more

contact / help

Contact King Lee

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like King Lee, you may also like: